Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joie du Milieu

La Joie du Milieu

Christophe Heurtel | Clairvoyant

ACCEPTER DE MOURIR

Publié par Christophe Heurtel - Thérapeute Clairvoyant sur 7 Novembre 2016, 17:13pm

Catégories : #Christophe, #heurtel, #therapeute, #clairvoyant

Ce matin j’ai croiser cet escargot qui traversait le chemin. Quelques secondes après l’avoir filmé, une voiture arriva et lui roula dessus. Voir ce petit être se faire écraser sous mes yeux après avoir partager un moment, m’a obligé à voir un peu plus que l’on ne peut qu’accepter ce qui se vit dans l’instant et qu’il est vain et illusoire de remettre en question cet instant présent, puisqu’il ne peut être changé.
Bien sûr il s’agit d’un escargot et ce n’est pas vraiment « grave ». Mais peu importe, le schéma reste le même. C’est la résistance à ce qui est. J’aurai pu me dire : « merde, j’aurai du l’enlever de la route, ou signaler au chauffeur de contourner un peu, j’aurai pu le SAUVER…! »

Là démarre la souffrance et la « gravité ». Ce qui est « grave » engendre la gravité, le contraire de la légèreté. Lorsque l’on remet l’instant présent, ou l’instant passé en question, on crée une gravité qui nous pèse, puisqu’elle nous tire vers le bas.

Ce que renvoie tout ceci est la non acceptation de mourir. Probablement la plus grande peur pour l’humain. Car remettre en cause, créer de la « gravité », c’est renforcer le « moi » au sens du personnage que l’on est ici et maintenant, c’est à dire une forme.
La mort physique est ce qui se passe pour tout ce qui est forme, un changement de forme.

Notre nature est infinie, notre forme est finie. Accepter que l’on va changer de forme c’est accepter la mort quotidienne, car nous renaissons à chaque instant.
L’instant présent est la liberté totale car en son sein les formes changent perpétuellement. L’instant présent est infini et c’est ici que nous expérimentons la forme finie. Cette forme prendra fin, car elle est finie. Mais notre nature profonde ne peut s’éteindre.
Accepter de mourir est alors accepter d’être immortel.

Il n’y a nul part où aller, notre nature infinie est déjà partout, jouons !

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents