Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joie du Milieu

La Joie du Milieu

http://christopheheurtel.com

PRINCIPES FONDAMENTAUX

Publié par Christophe Heurtel sur 7 Novembre 2016, 11:26am

Catégories : #clairvoyance, #coeur, #ecoute, #joie, #clairinformant, #service, #reconnecter, #pure, #conscience, #Christophe, #heurtel, #therapeute

Être en accord avec soi

 

Dans la simplicité de ce qui est, seuls deux principes fondamentaux sont :

- Ce que je suis
- Ce qui me convient (ce que je veux)

Ma part absolue dit (clairinformation) :

Avoir les clefs d’un paradis sur terre c’est être conscient de son moi profond et en jouir pleinement. Il n’est pas nécessaire d’entrevoir d’innombrables solutions pour partager ce qui est. Les principes fondamentaux dirigent votre être là où il souhaite aller.
Souvenir d’illusion, vous êtes piégés dans la patrie du mental sous jacent à vos actions menées par le coeur. Entrevoir des solutions depuis ce point de vue est illusion. Soulevez le manteau du désir et vous découvrez ce qu’il se cache sous votre désespoir de cause. Lorsque vous « songez » à pratiquer l’influence des choses, vous n’avez guère votre mot à dire. Ce qui est sous-jacent à tout ceci est la cause première animale du désir non-assouvi. Acceptez les formes-pensées telles qu’elles se présentes et remettez en cause l’influence de votre désir. La non-acceptation de l’influence remet l’indécision entre vos mains et perpétue un mouvement occasionné par l’influence prépondérante de votre inconscient collectif.

Ce que j’en dit :

La clef pour se défaire de l’inconscient collectif est de se rapporter à ces deux principes fondamentaux. Tout ce qui compte selon moi est de faire ce qui est en accord avec ce que l’on est et ce qui nous convient. Le monde mental dans lequel nous sommes éduqués nous enseigne à faire des choix avec notre tête et non avec notre coeur. Lorsque nous soulevons le voile de cet inconscient collectif, nous pouvons alors (re)découvrir ce que l’on souhaite profondément et qui est en accord avec ce que l’on est.
C’est très simple mais se défaire de ce conditionnement est souvent compliqué.
L’important est de revenir à chaque instant à la simplicité d'être soi (Reconnecter la Joie d'être Soi), puisqu'être soi ne peut être compliqué ;)

Un truc intéressant qui est apparu hier pendant une consultation est « l’indulescence », c’est l’indulgence avec l’adolescence.

On parle souvent de l’enfant intérieur, je crois qu’il est maintenant tant de parler de l’adolescent intérieur. L’adolescent est celui qui expérimente la liberté, et notamment la liberté de choix. Or l’adulte dans notre conditionnement, dans notre inconscient collectif, « n’a plus le choix ».
Il est alors judicieux de se tourner vers notre adolescent intérieur, qui lui fera le choix du coeur et non le choix de la tête. Il ne s’agit pas de devenir un adulte qui fait sa crise d’adolescent mais de réaliser que l’adolescent intérieur est aussi là à jamais, comme l’enfant intérieur. L’adulte que l’on est, est souvent très loin d’être complet car il a laisser la tête (le mental) prendre les commandes.

Alors « ce que je suis » est tout ça à la fois, l’enfant, l’adolescent et l’adulte, et tous ont autant leur importance et « ce que je veux » n’est pas laisser les commandes à une part spécifique mais bien partager les commandes avec tout ce que je suis.

Un choix n’a donc pas seulement à être réfléchit, il doit aussi être instinctif, délibéré, au-delà des limitations et cohérent.

Alors je suis en accord avec ce que je suis et ce qui me convient car je suis un enfant qui joue, un adolescent libre et un adulte responsable.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents