Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joie du Milieu

La Joie du Milieu

http://christopheheurtel.com

TÉMOIN D'UN ÉVEIL PROGRESSIF (épisode 1er)

Publié par Christophe Heurtel - Thérapeute Clairvoyant sur 7 Novembre 2016, 17:19pm

Catégories : #Christophe, #heurtel, #therapeute, #clairvoyant, #témoin, #eveil, #progressif, #nirvana, #realisation

Il y a en ce monde une vérité… Une vérité que je veux voir, que je veux vivre. Une vérité dans laquelle je veux baigner…
C’est de ce « je » dont il s’agit. Ce point de vue que « je » est, ce point de vue que je suis.

Tout ceci commença dans l’enfance, lorsque je fus assez âgé pour me demander :
- Les gens voient-ils la même chose que moi ? Je vois le monde depuis cet intérieur, depuis ce que je suis, j’ai donc conscience de voir ce que je vois depuis cet intérieur… Ah, quelle froideur de sensation, je suis donc seul à vivre ici, dans cet intérieur. Les autres voient-ils qu’ils sont eux aussi enfermés ?! Je me sens tellement seul…
Mais ceci est passager, cette sensation ne peut durer. L’expérience ne peut, sur ceci pour le moment, se focaliser.

Depuis si longtemps cette brèche est ouverte, je peux maintenant y retourner quand bon me semble, mais cette sensation me pèse. C’est toujours aussi froid, plein de solitude, il y en a tant…
Je suis fatigué aujourd’hui de cette froideur, de cette séparation, de ce trou dans lequel je suis et par lequel je suis témoin de la vie qui s’exprime.
Ah, la voilà la vérité que je cherchais ! Ne suis-je pas un simple point de vue de la vie elle-même…? Un trou de serrure par lequel passe la lumière !

L’Unité, voici le mot que je chéris plus encore que le mot « conscience », car l’Unité ne fait point de séparation.
Comme il peut être facile de croire…
Mais ai-je vécu cette Unité ?
L’ai-je goûté du plus profond de mes entrailles ?
Que le doute s’en est dissous jusqu’à ce que les croyances s’en aillent…?!

Non. Ainsi un éveil progressif est en marche, car je l’ai aperçu maintes fois cette vérité, mais pas au point de l’abandonner, car j’y suis accroché.
Comment puis-je baigner dans cette vérité si j’y suis accroché ?
Cette vérité me fait peur, car je ne suis qu’un point de vue qui s’est habitué, progressivement jusqu’à s’y identifier. Que se passera t’il si je constate pleinement que je ne suis que ce point de vue ? Qu’un point de vue n’a de prise sur ce qu’il voit que la croyance qu’il en résultera… ?
Je le sens dans cet intérieur, les murs s’effritent. Ces murs de croyances qui ont fondé une forme autour de ce point de vue. Le voici le « je » que je ne suis pas, n’est-ce pas ?

Oh Unité, je t’en conjure, fais-moi voir ce que je ne suis pas, car tout ceci est un véritable poids !
L’insoumission, le danger, la culpabilité, la sécurité, le manque, la colonisation, l’altruisme, le parjure et la violence. La crème et la diligence…
Qu’importe les mots puisque rien n’a de sens.
Qu’importe la vérité, pourvu qu’elle me libère de l’anxiété, qu’elle provoque légèreté, joie et simplicité.

Pourrait-il en être autrement ? Quelle vérité plus grandiose la vie pourrait-elle m’apporter ? Quelle vérité plus grandiose la vie pourrait-elle s’apporter à elle-même ?
Car je ne suis qu’un point de vue d’une grandiose Unité.

Des éclairs momentanés il y a, parfois, de ci, de là… Si courts qu’ils ne m’affectent pas… au point que j’entrevois.
Suis-je prêt à ce qu’ils soient plus longs ? Suis-je prêt à abandonner l’idée même de connaitre la vérité ?
Oh comme je m’y accroche à cette idée, à cette croyance que je puisse être l’Unité elle-même. Mais je ne peux que croire que je ne suis pas séparé, car les croyances ne sont pas toutes tombées.

Pour sûr, je ne veux guère la fuite, car en vérité, les murs s’effritent…



A suivre…

TÉMOIN D'UN ÉVEIL PROGRESSIF (épisode 1er)

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents