Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joie du Milieu

La Joie du Milieu

Christophe Heurtel | Clairvoyant

BIEN / MAL, NÉGATIF / POSITIF, INTERIEUR / EXTERIEUR

Publié par Christophe Heurtel sur 12 Mai 2015, 10:31am

Catégories : #ecoute, #service, #coeur, #connecter, #reconnecter, #joie, #être soi, #therapeute, #clairinformant

Dans l'absolu, le bien ou le mal n'existe pas et rien n'est positif ou négatif.
Quelque chose de positif pour moi peut être négatif pour quelqu'un d'autre, idem pour le bien et le mal.
C'est là une grande partie du "je" auquel nous jouons. Un jeu dans lequel nous pouvons changer les règles, les adapter à notre goût ou s'en affranchir.
Si dans mon jeu j'ai instauré une règle (consciemment ou inconsciemment), par exemple : "les gens qui font ceci sont de mauvaises personnes", j'établi un schéma dans ma structure psychique et émotionnelle.
Je vais donc poser un jugement par rapport à cette règle et à chaque fois que j'en aurai l'occasion, je ferai entrer ces individus dans un tiroir de ma structure.


La chose intéressante est de comprendre que ce jugement que je pose dépend exclusivement de moi-même. L'extérieur qui m'entoure n'est en aucun cas le même extérieur que pour les autres. Nous ne vivons pas dans le même monde, il n'existe pas de monde collectif à proprement parler.
Tout ce que je vois, entends, comprends… Passe par ma structure, celle qui fait de moi qui je suis. Tout mon vécu physique, émotionnel, psychique, fait de moi une personnalité unique dans tout l'univers (et au-delà j'imagine:). C'est la raison pour laquelle il n'existe pas de monde collectif, mais une infinité de mondes qui s'entremêlent pour créer un monde collectif. Ca se répète, c'est normal, c'est là un des grands paradoxes de l'univers, c'est toujours —oui ou non—, —oui mais non— et —oui et non— en même temps :)


La deuxième chose intéressante est de comprendre que l'on voit ce que l'on voit en résonance avec notre structure.
Si deux individus sont témoins en même temps de quelque chose. Par exemple un parent engueule sévèrement son enfant, ces deux individus vont voir deux situations complètement différentes. Dans ce cas, par rapport à leur enfance et l'éducation qu'ils ont reçu. Il apparait alors évident qu'ils ne verront pas du tout la même chose d'un point de vue émotionnel.


La troisième chose intéressante est alors de voir ce que cette situation fait résonner chez moi, au lieu de porter un jugement sur le parent sévère qui gueule. Pourquoi j'assiste à cette situation ? Est-ce purement hasardeux ? Y a t'il une part de moi qui cherche à comprendre et à se remettre en place avec douceur dans ma structure pour évacuer un émotionnel encombrant ?
Voir les choses de cette façon c'est se regarder en face avec amour et arrêter de se juger soi-même à travers le jugement que l'on porte sur l'extérieur.


On peut alors intégrer pleinement le sens de : "l'extérieur est un reflet de ce qui se passe à l'intérieur".

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents